Le sport peut-il aider à devenir un meilleur joueur d'échec ?

Le sport peut-il aider à devenir un meilleur joueur d'échec ?

de lecture

"Entraîner son cerveau est tout aussi important que d'entraîner son corps... C'est comme un muscle - si vous ne l'utilisez pas, vous pouvez le perdre."

Magnus Carlsen

 

Beaucoup de gens qui ne sont pas si familiers avec les échecs, la première chose qu'ils pensent est que les échecs sont un sport non actif et n'ont pas besoin d'activités physiques. Ceux qui pensent de cette façon sont dans l'erreur et aujourd'hui nous allons le découvrir.

Les joueurs d'échecs ont un mode de vie sédentaire

La récente étude d'Agnieszka Fornal-Urban et Anna Kęska a révélé une nouvelle théorie qu'il est important que tous les joueurs d'échecs suivent. L'étude a été soutenue par l'Université d'éducation physique de Varsovie, l'Union européenne des échecs et la Fédération polonaise des échecs, en 2009.

Au cours de leur recherche, 73 personnes (âgées de 8 à 19 ans) ont participé, dont 47,9 % de filles(35) et 52,1 % de garçons (38). Parmi les membres figuraient les élèves de l'Académie polonaise des échecs, différents médaillés des championnats d'Europe et du monde juniors et d'autres représentants de l'équipe nationale junior. Les membres ont été divisés en quatre groupes, et chaque groupe a subi des tests d'aptitude spéciaux.

 

Selon les deux scientifiques, être en bonne condition physique est bon pour les échecs, c'est-à-dire que l'activité physique occupe une place importante dans la routine de tout joueur d'échecs professionnel. C'est pourquoi, les prodiges des échecs comme Magnus Carlsen, Vladimir Kramnik, Viswanathan Anand, Alexander Alekhine, Bobby Fischer n'ont jamais manqué une occasion d'entraîner seulement leur esprit mais aussi leur corps.

Donc

  • Les parents, les entraîneurs d'échecs et les joueurs doivent être conscients de l'importance de la préparation physique avant un match d'échecs.
  • Pendant les tournois d'échecs, les organisateurs doivent proposer des formes de loisirs attrayantes et actives pendant le temps libre des joueurs.
  • Sensibiliser les parents et les entraîneurs à l'importance de la pratique régulière d'exercices physiques pour la santé et les performances sportives de haut niveau.
  • Lors de l'entraînement des joueurs d'échecs, une plus grande attention devrait être accordée à leur préparation physique, notamment dans les exercices développant leur force.

Il s'agit également d'un avertissement à tous les parents, entraîneurs et joueurs d'échecs ; la sédentarité peut augmenter le risque de surcharge pondérale et d'obésité.

 

Il est important de réaliser que pour pouvoir passer autant d'heures assis devant l'échiquier, il faut être en bonne forme physique. Ce n'est pas parce que le travail mental exige souvent plus d’énergie que le travail physique. Ainsi, si les joueurs jouent un tournoi de longue durée sous la pression, ils commencent souvent à faire beaucoup d'erreurs, et finissent par perdre la partie juste parce qu'ils n'étaient pas physiquement préparés pour le jeu.

De cette manière, de nombreux joueurs d'échecs confirment que l'activité physique les aide à gagner plus de parties, car ils sont alors plus endurants.

Encore une fois, un avertissement à tous les joueurs d'échecs : avant les tournois, ils doivent se préparer non seulement mentalement mais aussi physiquement s'ils veulent gagner le match.

Si vous connaissez bien des joueurs d'échecs célèbres, vous savez probablement qu'ils s'entraînent aussi activement. Par exemple, le numéro un mondial, Magnus Carlsen, est un grand fan de football et si vous êtes abonné à ses comptes sociaux (son twitter, son instagran), vous verrez que cet homme ne mène pas du tout une vie sédentaire. En plus de cela, il est un joueu assidu de volley-ball :

 

 

Et aussi au basket-ball...

 

Alexandra Kosteniuk, grand maître d'échecs russe et championne du monde d'échecs féminin de 2008 à 2010, est une fan de la course à pied.

Alexandra Kosteniuk

Le 14ème champion du monde d'échecs et le 7ème (2817) classé joueur de tous les temps Vladimir Kramnik, aime la course et le tennis, mais comme il ne peut pas faire les deux, il va à la piscine. Il dit :

"Je nage environ 1½ à deux kilomètres par jour. Pour rester en forme, il faut faire du sport, mais malheureusement, beaucoup de choses que j'aime, comme le tennis, par exemple, mes médecins me recommandent d'éviter. Je dois donc nager. Le problème est que c'est assez ennuyeux, très monotone, alors j'essaie de résoudre mes études pendant que je nage, juste pour garder mon esprit occupé".

Vladimir Kramnik concentré

Une fierté indienne, le 15ème champion du monde d'échecs et prodige des échecs Viswanathan Anand, a son propre secret pour être au sommet des tournois. Lors d'une de ses interviews, à la question de savoir ce qu'il fait pour rester en forme, il a répondu

"Il est très important d'être en bonne santé, surtout dans le domaine du sport. Aux échecs, comme nous devons nous préparer pendant environ 7 à 8 heures par jour, la forme physique est aussi essentielle que la forme mentale."

Vladimir Kramnik

Harry Sneider, un ami de Bobby Fischer, entraîneur de fitness et champion du monde d'haltérophilie, a dit un jour

Il aimait la puissance (l'entraînement) avec des poids, il nageait 45 minutes par jour et il était un "champion du monde" de marche. Il fait d'énormes progrès et pouvait faire du sport pendant 3 heures et demie. Il aimait aussi jouer au tennis".

Bobby fischer jouant au ping-pong

Bobby Ficher aimait nager

Bobby Ficher jouant aux échecs dans une piscine

"Parce que les échecs professionnels sont sédentaires - très sédentaires, en fait - la condition physique est essentielle". Shelby Lyman, amateur d'échecs


Recevez nos articles dans votre boite email.